Asimbonanga

L'hommage des Nouveaux Partisans à N. Mandela par Valentin Imbert.

Le jeudi 5 décembre 2013, Nelson Mandela est mort des suites d'une infection pulmonaire. Sans conteste l'un des plus grands hommes politiques de notre temps, nous nous devions de lui rendre l'hommage qu'il mérite.

 

Né le 18 juillet1918 à Mvezo en Afrique du Sud, Nelson Mandela s'illustra surtout dans sa lutte contre le régime de l'apartheid dans son pays, et fut élu en tant que premier Président issu d'une élection non raciale, de 1994 à 1999.

 

Au départ activiste puis fondateur de la branche armée de l'ANC (African NationalCongress), Umkhonto we sizwe, Madiba, de son nom tribal, fut emprisonné pendant vingt-sept ans (de 1963 à 1990) à la suite d'actions de sabotage contre des installations publiques et militaires de son pays. Il est accusé de terrorisme et de haute trahison.

 

En prison, il n'abandonnera pas son combat pour autant, et créera une université, destinée à ses codétenus, afin de continuer à défendre la vision d'une Afrique du Sud plus juste, et non raciale.

 

Lorsqu'il est libéré, il négocie avec le Président Frederik de Klerk pour mettre fin au régime de l'apartheid et tout deux obtiennent un prix Nobel de la Paix en 1993. A eux deux, ils sont en effet parvenus à éviter une guerre civile entre noirs et blancs, et ont mis un terme au régime de ségrégation raciale. Pendant son mandat présidentiel, Nelson Mandela poursuivra une politique de réconciliation nationale, et maintiendra ce qu'il estime être l'objectif de l'ANC : « Fonder une société plus équitable, et une nation unie ».

 

Par la suite, Nelson Mandela devient également un fervent partisan de la lutte contre les inégalités entre nord et sud. Il conduit en outre un grand nombre d'actions pour soutenir la lutte contre le sida. En matière de politique internationale, « Madiba »s'oppose régulièrement aux États-Unis sur les questions de politique internationale, et notamment à Georges W. Bush et encourage la solidarité internationale au sein de nombreuses ONG et associations caritatives.

 

L'image qui doit nous rester de Nelson Mandela est avant tout celle d'un homme sûr de ses convictions et déterminé à soutenir les initiatives démocratiques de son pays, celle d'un combattant et d'un militant, dont l'engagement s'est poursuivi jusqu'au bout.

 

Pour les Nouveaux Partisans, Nelson Mandela restera toujours une source d'inspiration, un exemple de détermination, d'éthique et de justice. Son éthique était celle de la lutte. Son rêve celui d'un pacte qui unit, rassemble et réunit la société de son pays,et, plus tard, la société internationale. Mais « Madiba » était aussi la preuve vivante que contre le racisme, les intolérances, la haine, et les extrémismes, le dialogue et la démocratie restent, et resteront pour longtemps encore, les armes les plus efficaces, et celles qu'il nous faut privilégier.

 

Nous espérons que la mémoire, et l'exemple, de son combat, continueront d'inspirer des générations de Sud-Africains, mais aussi à forcer l'admiration et le respect partout dans le monde. Alors que notre pays s'enfonce dans la haine raciale et le nationalisme, nous espérons que son exemple rappellera à nos concitoyens que l'idéal républicain est celui de la fraternité.

 

Le titre de cet article (« Nous ne l'avons pas vu » en Zoulou) est aussi le titre de la chanson du groupe Savuka (dirigé par Johnny Clegg), hommage à Nelson Mandela, alors prisonnier du gouvernement de l'apartheid.

 

V. Imbert