Manifestation nationaliste : autre poids, autre mesure ?

Manifestation nationaliste : autre poids, autre mesure ?

Les jeunesses nationalistes ont décidé d’organiser un défilé samedi 29 septembre à Paris en réponse aux manifestations de croyants musulmans de la semaine passée.

Sur la forme, nous sommes perplexes quant à la différence de traitement des événements par les médias et de leur instrumentalisation. Les manifestations de la semaine passée ont fait l’objet d’un traitement médiatique insistant et ont pour la plupart été interdites au nom du
maintien de l’ordre public.

La manifestation nationaliste n’a pas été à ce jour interdite par la préfecture de police parisienne alors même que ce groupuscule est connu pour ses provocations, ses actions musclées et ses contrevenances à l’ordre public (occupation de la gare de Lyon Part Dieu en juin dernier).

Les jeunesses nationalistes véhiculent un message de haine à l’égard d’une partie de la population et ne revient pas sur leur proximité avec l’idéologie nazie. Par ailleurs, plusieurs de ses membres sont connus des services de police pour des actes et des faits de violence. De nombreuses personnalités de l’extrême droite nationaliste devraient prendre part à la manifestation.
La République ne saurait tolérer qu’un groupuscule ouvertement islamophobe, antisémite et raciste puisse propager publiquement sa haine, ses théories nauséabondes et ses idéaux antirépublicains.

Dans un contexte de crise, nous appelons les forces progressistes à la vigilance contre les polémiques récentes, ingrédients réunis sur un terreau trop propice à la réaction.